L'origine du Krav Maga

Développée par Imrich Lichtenfeld (dit Imy) dans les années 1940, dans un contexte d'oppression et de guerre moderne, le KRAV MAGA ("Combat Contact" en hébreu) est une méthode de combat au corps a corps et d'autodéfense. D'origine Tchécoslovaque, Imy était un sportif accompli dans plusieurs disciplines : natation, gymnastique, lutte et boxe.
Dans le milieu des années 1930, la Tchécoslovaquie connait une montée du fascisme et de l'antisémitisme. Il réunit autour de lui un groupe de jeunes athlètes, dont la mission était de protéger la communauté juive locale. Son expérience, fruit des différences entre les combats de rue et les compétitions sportives, a fait émerger les premiers principes du Krav Maga. De par son action, il dut quitter Bratislava.
Après une odyssée de deux ans, il rejoignit la légion tchèque commandée alors par l'armée britannique où il servit en différents points du moyen orient. En Palestine, il entra alors à la Haganah (organisation paramilitaire de la population juive) où il enseigna les techniques de base de la self-défense, puis continua ses activités au sein de Tsahal, l'armée israélienne. c'est à Tsahal, pendant vingt ans, qu'Imy perfectionne son système, tout en s'occupant de l'enseignement des instructeurs et des membres d'unités d'élite de l'armée. le système du krav Maga développé par Imy est fondé sur des valeurs morales et humaines, qui soulignent l'importance de l'intégrité, de l'humilité et du respect d'autrui.
Previous
Next

Philosophie

La philosophie du Krav Maga
repose sur une constante recherche de simplicité, de logique et d'efficacité. Il se dégage un mode de pensée cohérent et logique architecturé autour de 4 points essentiels

Efficacité

Le KRAV MAGA est avant tout une méthode moderne de Close-combat et de Self-défense adaptée à la réalité du terrain militaire ou civil. On ne retient que ce qui est réellement efficace.

Simplicité

L’efficacité de la discipline passe par des mouvements qui se révèlent les plus simples, basés sur les réflexes naturels du corps humain. On met en place une « mémoire » musculaire et réflexogène.

Rapidité

La technique étant calquée sur les réflexes, elle est plus rapide à réaliser en cas de confrontation physique. Il est impératif de mettre fin au plus vite à une situation dangereuse.

Maitrise de soi

Ces techniques étant très efficaces, une grande rigueur morale est nécessaire au contrôle de soi afin d’être en accord avec la législation française concernant la légitime défense.

Discipline

La discipline s’articule autour de deux piliers : Les techniques de self-défense et le combat.